Livraison au sein de l'U.E. uniquement
français fr
  • English en
  • français fr
  • 日本語 ja
Livraison au sein de l'U.E. uniquement
français fr
  • English en
  • français fr
  • 日本語 ja
Panier 0

Publication d'une lettre ouverte dans le journal Nikkei le 24 mai.

Protéger les restaurants c’est protéger « la vie » au Japon

Sans une renaissance de l'économie locale, il ne peut y avoir de renaissance du Japon.

Dans un livre coécrit par deux des principaux consultants en gestion du Japon - Kazuhiko Tomiyama et Soichiro Tahara - titré "La nouvelle économie de type L" (Editions Kadokawa Shinsho), ils écrivent :

« Dans le Japon moderne, après avoir vu la Mondialisation et la révolution numérique, même si des entreprises globalisées comme les GAFA apparaissaient, nous ne pouvons pas espérer d’elles qu'elles soient d’importantes créatrices d’emplois.

En revanche, 80% des gens travaillent dans l'économie locale. Si nous pouvons créer une société où ils sont bien traités, le Japon retrouvera sa richesse. »

Le secteur de la restauration, avec la grande distribution et le bâtiment, est l'un des principaux secteurs qui soutiennent l’économie à l’échelle locale. Ce secteur vit aujoud’hui un réel délitement, à cause d’une politique biaisée qui s’obstine sur des mesures de prévention du virus.

Nous voyons cette situation comme véritablement problématique. 

Arrêtez de vous cacher derrière des discours de prévention du virus, en pénalisant les restaurants, alors que vous n’y croyez pas vous même

Si l'on examine le pourcentage de patients par cas contact dans la préfecture de Hyogo, par exemple, les restaurants sont en bas de la liste avec seulement 2,9 %, après 52,1 % dans les foyers, 16,2 % sur les lieux de travail et 7,5 % dans les établissements d’aide sociale. *1

Malgré ces pourcentages, toutes les restrictions et mesures mises en place ne peuvent être considérées que comme visant les restaurants, particulièrement celle de limiter les heures d'ouverture.

Mais le fait que certains fonctionnaires, ceux-là même qui imposent ces restrictions, aient continué à se réunir en soirée pour dîner ensemble est la preuve que personne ne croit en l'efficacité de ces restrictions.

Ce fait n'a d’ailleurs été révélé que parce qu'il y avait eu des cas d’infections parmis eux, mais il semble qu'il y ait eu beaucoup d'autres activités "contraires aux règles" dont nous n’avons pas encore entendu parlé.

En fin de compte, aucun d’entre eux ne croit en l'efficacité de ces restrictions. Bien qu’ils n'y croient pas eux-même, ils continuent à imposer leurs restrictions aux restaurants, comme des brutes.

Si cela continue, les restaurants devront mettre la clef sous la porte

En raison ces restrictions répétées, que ce soit vis à vis des heures d'ouverture et de l'interdiction de servir de l'alcool, de nombreux restaurants à travers le pays sont épuisés et au bord de la ruine. Si les choses continuent ainsi, il est inévitable que de nombreux restaurants ferment ou fassent faillite.

Naturellement, la fermeture, la faillite et l'insolvabilité des restaurants entraîneront à leur tour une faillite en chaîne des fournisseurs qui leur distribuent de l'alcool et des denrées alimentaires.

Les restaurants, qui protègent l'économie locale, seront fortement touchés.

Pour l'instant, le Japon doit faire tourner son économie tout en prévenant les hausses des cas d’infections. Cependant, si rien n'est fait, nous serons témoins de l'énorme impact sur les économies locales.

Malheuresement, les autorités locales et les agences compétentes se dérésponsabilisent en se cachant sous un discours de prévention de la propagation du virus. Elles ne semblent pas se soucier ni du sacrifice demandé aux restaurants, ni du délitement de l'économie locale qui en résulte.

Ce n’est pas parce qu’on ne les entend pas, qu’on peut les harceler de restrictions

C'est peut-être une vertu japonaise, mais les restaurants n'ont guère protesté depuis le début de ces restrictions. Cependant, ce n'est pas parce qu'on ne les entends pas que les autorités peuvent leurs imposer n’importe quoi.

Il serait insupportable de voir disparaître ces restaurants qui font rayonner le charme de la culture gastronomique japonaise à travers le monde.

Je m'interroge également sur le fait que nous les ayons tous regroupés sous le terme de "restaurants" et que nous les soumettions tous à la même limite de temps. Je pense que les heures d’ouverture devrait être revu en fonction du type d'entreprise, de leurs activités et de leurs méthodes de préventions de transmission du virus sur place.

S'arrêter de servir de l'alcool à 19 heures pour fermer à 20 heures est trop dommageable pour les restaurants. D'autre part, ce genre de restrictions fait que qu’il y a  plus de gens à l’interieur des restaurants et dans les transports à certaines heures, et par conséquent cela favorise la propagation du virus.

L'objectif n’est-il donc pas d'améliorer la gestion des restaurants en étendant au maximum les heures d'ouverture ?

Ne serait-il pas possible d'autoriser les restaurants à faire plus de couverts par jour, à condition de réduire la capacité d’acceuil à 50 % comme aux Etats-Unis ? *2

Par exemple, un couvert entre 17:00 et 18:30, 19:00 et 20:30, 21:00 et 22:30, etc.

Pour certains restaurants gastronomique, ils pourraient peut-être faire moins de couverts, mais ouvrir plus longtemps.

Protégeons les restaurants pour protéger l'Emploi

L’économie à l’échelle locale représente 80 % des emplois et 70 % du PIB du Japon. Or, le secteur de la restauration est un acteur important de cette économie. Nous devons prendre des mesures pour prévenir la propagation du virus, tout en protégeant l'emploi et le secteur de la restauration.

Nous devons bien sûr prendre des mesures de prévention du virus, mais tout en protégeant l'emploi et l’entreprenariat dans le secteur. Il est indispensable que, d’une manière ou d’un autre, nous limitions l'augmentation du nombre de personnes dans le besoin en raison de faillite ou de chômage à cause du virus.

L'économie japonaise ne peut être soutenue uniquement par les grandes entreprises qui prennent part à l'économie mondiale. Ces entreprises ne représente que 20 % des emplois et 30 % du PIB.

Il est important pour le Japon que le secteur de la restauration reste en bonne santé et continue d'être une source d'emplois.

En ce qui nous concerne, nous ne faisons qu’un avec les restaurants du Japon.

*1: situation of the virus transmission - Hyogo Prefecture

https://web.pref.hyogo.lg.jp/governor/documents/g_kaiken20210409_02_1.pdf

*2: Information on California's restaurant policy (as an example)

https://covid19.ca.gov/safer-economy/

https://files.covid19.ca.gov/pdf/guidance-restaurants-bars.pdf

*3: As a way to express our thanks to those who work in the medical profession, we will be holding a special concert in collaboration with the Century Orchestra of Japan. (Date: 2021/8/22 15:00, Place: Iwakuni City, Yamaguchi Prefecture / Sinfonia Iwakuni) More details will be posted on our website as they become available. All medical professionals are invited to attend.



Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire