Livraison au sein de l'U.E. uniquement
français fr
  • English en
  • français fr
Livraison au sein de l'U.E. uniquement
français fr
  • English en
  • français fr
Panier 0

Lettres d'un Kuramoto #510: Vœux du Nouvel An

Bonne année à tous. Beaucoup de choses se sont passées l'année dernière. Tout a commencé avec le coronavirus, mais malgré cela, les exportations de Dassai ont augmenté régulièrement grâce à la reprise des marchés étrangers, compensant ainsi l'impact négatif au niveau national au Japon. Contrairement au marché intérieur, les exportations de produits aux prix élevés sont généralement les premières à se redresser et à se développer. Grâce à cela, nous avons pu atteindre l'année dernière le montant de ventes le plus élevé de l'histoire d'Asahi Shuzo. Cependant, nous avons vécu une triste expérience l'été dernier, lorsque nous avons perdu l'un des nôtres en juillet. Après l'accident, nous avons passé beaucoup de temps à la recherche de défaillances dans nos mesures de gestion de la sécurité. Au milieu de tout cela, nous avons lancé un plan visant à doubler les salaires de nos employés en cinq ans, non seulement pour être un producteur de saké avec un site de production sûr, mais aussi pour devenir une entreprise où chaque employé peut se sentir fier d'en faire partie. (Nous visons le plus haut niveau dans l'industrie alimentaire). Cela va dans le sens de ce que j'ai souvent dit ces derniers temps : le saké est un produit à forte intensité de main-d'œuvre, et "à forte intensité de main-d'œuvre" signifie sans doute "inférieur" d'un point de vue occidental. Cependant, la main d'œuvre est essentielle lorsqu'on essaie de faire du bon saké. La fabrication du saké nécessite beaucoup de main-d'œuvre : actuellement, il y a 130 employés pour 6 millions de litres de saké ! En outre, ces employés doivent avoir un niveau technique plus élevé que jamais. En d'autres termes, si nous voulons faire du bon saké, nous avons besoin de plus de personnel. Nous avons besoin de quelque chose de différent du "modèle de production rentable", où seuls quelques techniciens d'élite et beaucoup d'autres produisent. Un excellent leader est indispensable, mais nous avons également besoin de personnel capable de comprendre ce que le leader essaie de dire et de faire. En d'autres termes, un groupe super-discipliné ! Cela ne serait pas possible si nous ne promettions pas une rémunération élevée à ces membres du personnel. Je pense que la recherche de l'excellence est la solution à la polarisation économique qui a frappé le monde développé ces dernières années et qui frappe également le Japon. En outre, il est nécessaire de rechercher des clients qui comprennent Dassai comme le résultat de cette poursuite de l'excellence, non seulement au niveau national mais aussi au niveau mondial. L'élaboration du Dassai demande beaucoup de travail. Nous continuerons à aller plus loin cette année. J'espère que vous continuerez à nous soutenir cette année.


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire